Actualités

Publié le 03/02/2022 18:20

Nicolas Delépine, entraîneur du GF38 féminin…et sélectionneur d’Haiti !

Nicolas, comment se sont passés les premiers contacts avec la fédération haïtienne?

“J’avais connu la fédération locale en 2018 lors de la Coupe du Monde féminine U20 qui s’était déroulée en Bretagne lorsque j’étais alors à Guingamp. Cette dernière m’a contacté récemment pour savoir si j’étais intéressé pour prendre les rênes de la sélection nationale sur la prochaine mission : la qualification pour la Coupe du Monde 2023.”



Qu’est-ce que cela engage?

“J’ai en premier lieu donné mes conditions à la Fédération : que je ne doive pas quitter mon poste d’entraîneur du GF38. Ils ne cherchaient pas un sélectionneur à temps plein donc j’en ai parlé à ma direction. Comme les rassemblements ont lieu sur des trêves internationales plutôt “light” pour nous, cela a été accepté à condition que mon staff reste en place pendant cette période. Tout était donc clair et s’est fait naturellement.”



Quelles sont donc les prochaines échéances internationales?

“Pour commencer, nous jouons les qualifications pour la phase finale du championnat CONCACAF, l’équivalent de l’EURO en Amérique. Nous sommes tête de série d’une poule de 5 nations composée du Honduras, de Cuba, des Iles Britanniques et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines (deux matchs au mois de février et deux matchs au mois d’avril). Il faut terminer premier pour disputer la phase finale du championnat CONCACAF où les grandes nations comme les Etats-Unis, le Canada ou encore le Mexique seront présentes. Lors de cette compétition, qui aura lieu fin juin, les demi-finalistes seront automatiquement qualifiés pour la prochaine Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande et en Australie (2023) et les deux finalistes pour les prochains JO de Paris (2024). L’objectif d’Haïti est la qualification à la Coupe du Monde.”



On imagine que tu t’appuieras déjà sur Jennifer Limage et Sherly Jeudy, les deux internationales du GF38…

“Oui, elles sont de toute façon déjà internationales. Il y a aussi des joueuses que j’ai connu à Nantes et d’autres comme adversaires en championnat de France. En effet, il faut savoir que 12 internationales sont issues des clubs de D1 et D2 en France, ce qui en fait le plus gros pourvoyeur. Ensuite, il y a pas mal de joueuses qui jouent aux Etats-Unis et enfin, quelques joueuses locales bien sûr. Le but de ma venue, et de celle de mon staff qui sera composé de techniciens français issus des clubs féminins, est d’apporter notre expérience au pays. C’est pourquoi ma première adjointe sera une coach locale en formation.”


Dernier match

Paris FC

Paris FC

14/05/2022

2 - 0 MT : 0 - 0
Grenoble Foot 38

Grenoble Foot 38

Ligue 2 BKT 2021-2022
Stade Charléty

jeudi 23 juin
LA REPRISE EN PHOTOS
Voir les photos