Actualités

Publié le 04/08/2016 12:09

#GF38FCG (4-0) : Et de 3 pour un GF38 dominateur !

Trois victoires en autant de matchs amicaux. La campagne de préparation se passe au mieux pour les joueurs grenoblois, cette fois-ci face à des gueugnonnais qui évoluent en CFA2 et qui se sont montrés peut-être un peu timorés. Nos joueurs  ont  fait preuve de belles qualités offensives avec ce triplé de Belvito, qui, avec son compère Ghérardi, s’étaient engagés avec le GF38, peu de temps avant le début de la rencontre.

28678946291_081e519819_h

Raphaël Ghérardi

Le coach grenoblois devait se passer de Pinto Borges et  Lafon, tous deux en reprise, et de Cianci,  qui lui a repris le physique et reprendra le ballon dès lundi, mais également de son fils Ugo. Maubleu, qui n’avait point encore joué cette saison, en délicatesse avec son épaule, faisait son retour dans le onze titulaire. David, qui lui non plus n’avait pas participé à une rencontre depuis la reprise, était sur le banc. Petite surprise en défense avec la nomination de Dady N’Goy latéral droit. Keita, à gauche, Spano Rahou et Vandenabeele complétaient la ligne défensive. Le 442 se complétait avec le capitaine Delétraz et Coulibaly I., Sotoca, Ghérardi, pour le milieu  et le duo  Belvito – Maanane en pointe. Sur ces onze titulaires, seul Maubleu était au club la saison dernière… C’est dire que le chantier recrutement a été important et pour le moins que l’on puisse dire, en l’état de l’avancement de la préparation, la mayonnaise à l’air de vouloir tenir au fond du bol 😉
Les dix premières minutes de la rencontre étaient assez équilibrées entre les deux formations,  avec une seule occasion pour les jaunes suite à une mésentente Dady-Maubleu, mais ce dernier veillait et sa sortie contrecarrait les espoirs de l’attaquant. Petit à petit le GF38 mettait la pression sur ses adversaires et les premières mèches étaient allumées avec Gherardi sur coup-franc, Sotoca et Belvito. Ce dernier allait profiter d’un coup franc tiré de la droite par Keita et que tout le monde laissait passer, pour ouvrir son compteur personnel à la 14eme. Gueugnon était en souffrance et pliait sous la pression bleue. A la 19eme minute, c’est un jaune qui, voulant détourner le ballon en corner, trompait son gardien, pour le 2-0. Et ce n’était pas fini. Belvito, très affuté, était dans tous les bons coups, soit seul (23’), soit avec son compère Ghérardi (26’). A la demi-heure de jeu, il profitait d’une action partie de Vandenabeele, pour montrer au public ses qualités de frappe du gauche, tout en puissance et qui ne laissait aucune chance au gardien qui encaissait son 3eme but en à peine 30 minutes.  Grenoble, et Belvito allait encore donner des sueurs froides aux visiteurs, mais le score restait inchangé jusqu’à la pause.

28756169805_d346b421e8_h

Triplé pour Nicolas Belvito

A la reprise, Coulibaly sortait pour Elogo, et si les jaunes semblaient vouloir prendre le match à leur main, leurs velléités furent vites refroidies, le latéral droit gueugnonais commettait l’irréparable sur Sotoca. Penalty… que transformait Belvito, pour son triplé (48’). Face à des adversaires qui ne trouvaient pas la solution au problème, les grenoblois continuaient de pousser. Belvito, Sotoca ne seront pas loin de gonfler la score. A partir de l’heure de jeu, les divers remplacements ont permis de prendre du temps de jeu, notamment Flo David, meilleur buteur la saison dernière. Ce dernier, avec Ahouré et Coulibaly B., donnait du fil à retordre à la défense. Du côté de l’arrière garde grenobloise, Bémenou devait se contenter de deux ou 3 ballons sans danger, la défense contenant sans problèmes le peu d’attaques. Comme souvent en pareil cas, et sous une grosse chaleur, la fatigue et les nombreux changements prenaient le pas  sur  22 acteurs. C’est sur un train beaucoup moins soutenu que se terminait cette troisième rencontre.

Avec cette nouvelle victoire, Grenoble continue de mettre en place un jeu où la projection vers l’avant est rapide, où la densité du milieu se fait de plus en plus forte. Le seul bémol, si l’on peut dire, c’est que sur un match comme celui-ci, la défense et les gardiens n’ont que peu eut à faire mais l’entente Spano  – Vandenabeele  semble  déjà au point, les latéraux, alors que Cianci est encore out, peuvent néanmoins déjà s’exprimer dans leur registre offensif et se sont montrés très sereins dans leurs actions défensives.
Samedi, on revient à Sassenage pour la quatrième et dernière rencontre amicale de préparation, face aux Berjalliens, avant le grand retour au Stade des Alpes et la reprise du championnat le 13 août contre Chasselay.

Dernier match

Paris FC

Paris FC

14/05/2022

2 - 0 MT : 0 - 0
Grenoble Foot 38

Grenoble Foot 38

Ligue 2 BKT 2021-2022
Stade Charléty

lundi 19 septembre
Les photos après GF38 – SM CAEN (1-0)
Voir les photos