Actualités

Publié le 12/05/2018 12:06

Du rêve au cauchemar

Comme dans un rêve qui pouvait devenir réalité, la montée nous tendait les bras, un seul point manquait pour une accession directe, mais Grenoble s’est incliné face à Sannois alors que Béziers l’a emporté, et devra passer par l’épreuve des barrages pour espérer retrouver le monde pro. La soirée, avec plus de 15000 personnes présentes, s’annonçait belle, elle s’est terminée en cauchemar avec l’intrusion de personnes s’en prenant aux joueurs adverses et nécessitant l’intervention des CRS.

Le Stade des Alpes n’avait pas connu pareille affluence pour un match de championnat depuis la saison 2009-2010, Grenoble était en Ligue 1 et recevait l’OL pour la 14e journée… L’engouement pour cette rencontre était énorme comme la déception le fut en fin de match, gâchée en plus par des faits totalement inadmissibles.

Grenoble avait pourtant ouvert le score par Sotoca (9’) pour son 8e but de la saison après une grosse période de domination grenobloise, mais l’Entente revient dans la partie de suite après l’engagement par Ouédraogo (10’). Les coéquipiers de Deletraz, après quelques minutes de doute reprennent possession du ballon mais ne parviennent pas à reprendre de l’avance au tableau d’affichage. L’Entente reprend confiance, et suite à un coup de pied arrêté, Traoré place une tête hors de portée de Maubleu (40’, 1-2).

Le coach isérois décide du premier changement à la mi-temps avec l’entrée en jeu de Dady Ngoy en lieu et place de Deletraz. Et cette entrée redonne du tonus à l’attaque grenobloise, le numéro 14 étant dans tous les bons coups. Mais les visiteurs se montrent dangereux et Maubleu devra intervenir plusieurs fois pour éviter qu’ils ne prennent le large.  En voulant à tout prix égaliser, les Grenoblois offrent beaucoup d’espaces et sur un contre, Sea permet à l’Entente de faire le break (1-3, 64’). Forcément les Grenoblois qui n’ont jamais véritablement exprimé jusque-là un football serein, sortent de leur coquille et vont prendre d’assaut la surface adverse. En pêchant par trop de précipitation, Maanane et consorts n’y arrivent pas. Il faudra attendre la 83’ et une énième action suivie d’une frappe victorieuse du feu follet Dady pour voir le GF38 revenir à un but de la Ligue 2 (2-3). Mais les dernières minutes, dans un stade bouillant, n’y suffiront pas et Grenoble passe à côté d’une montée directe, alors que Saint Gratien est maintenu et que Béziers, vainqueur à domicile, monte en Ligue 2 et envoie les Herbiers en National 2.

L’intrusion déplorable et inadmissible de plusieurs personnes sur la pelouse qui s’en prendront aux joueurs visiteurs déclenche une charge des CRS entrés sur le terrain. Une fin de match cauchemardesque qui aura forcément des conséquences administratives et judiciaires.

Mais la route à la Ligue 2 ne s’est pas pour autant fermée, il reste les barrages contre Bourg Peronnas, 18e de Ligue 2, barrages qui devraient se dérouler à Grenoble le mardi 22 mai à 20h45 et le match retour à Bourg en Bresse le dimanche 27 à 18h00.

Prochain match

SM Caen

SM Caen

28/02/2020

image versus
20H00
Grenoble Foot 38

Grenoble Foot 38

Domino’s Ligue 2 2019-2020
Stade Michel d'Ornano

lundi 24 fvrier
Un autre regard sur Grenoble – Châteauroux
Voir les photos