Actualités

Publié le 18/05/2020 16:31

Achille Anani : “Je ne voulais plus jouer au football”

Achille, tu as fait tes classes en région parisienne avant d’intégrer le centre de formation de l’Olympique de Marseille à 16 ans…

“Oui, je suis né en Côte d’Ivoire avant d’arriver à Paris. J’ai joué d’abord à Aubervilliers puis au réputé CFFP (Centre de formation de football de Paris) avant de rejoindre l’Olympique de Marseille. J’ai évolué avec les U19 puis j’ai alterné l’équipe réserve et le groupe professionnel. J’ai fait environ 10 apparitions sur le banc en Ligue 1 ou en Coupe à une époque où il y avait, dans le secteur offensif Gignac, les frères Ayew, Valbuena…”


Tu n’as cependant pas signé ton premier contrat professionnel là-bas…

“Non, cela ne s’est pas fait. J’étais très orgueilleux donc je ne voulais pas retourner en amateur. Je suis parti en Serbie, puis je suis rentré en France. Pendant un an, j’étais au chômage et une fois mes droits terminés, je comptais commencer à travailler, je ne voulais plus jouer au football. J’avais ma femme et mon premier enfant donc il fallait que j’avance.”


C’était toujours l’objectif en allant à Aubagne (N3)?

“Bien sûr ! J’y suis allé car ma famille était dans le sud et que le club me proposait une légère indemnité pour entraîner des jeunes du club. Sportivement, cela ne se passait pas très bien, j’étais toujours ou presque remplaçant mais l’équipe tournait bien. Finalement, sur un match où le coach avait fait beaucoup tourner, je suis titulaire et je fais un gros match contre Endoume-Marseille (N3) malgré notre défaite. On peut dire que j’ai tapé dans l’œil de ce club qui m’a proposé de les rejoindre pour la deuxième partie de saison. Et le choix était payant puisque j’ai marqué 10 buts et nous avons devançé Aubagne, mon ancien club, pour arracher la montée en N2.”


C’est le début du renouveau pour toi…

“Cela correspond aussi à la période où j’ai grandi dans ma foi chrétienne. Cette saison, j’ai beaucoup bossé, ce que j’avais moins tendance à faire plus jeune. J’ai été récompensé car j’ai marqué 16 buts et j’ai terminé deuxième buteur sur la saison des quatre poules de N2 confondues.”


De quoi naturellement attirer des clubs hiérarchiquement supérieurs…

“Durant la saison, Karim Mokeddem, alors entraîneur de l’AS Lyon-Duchère m’a contacté et le courant est très bien passé. Je lui ai donné ma parole que je travaillerai avec lui. Finalement, il est allé à Bourg-Péronnas donc je me suis engagé au FBBP 01.”


Avant d’exploser, encore, les compteurs (15 buts) et de t’engager.. au GF38 !

“J’ai une nouvelle fois beaucoup travaillé cette saison pour avoir cette réussite. Grenoble a été un des premiers clubs à se positionner, j’ai eu la chance de parler avec l’entraîneur Philippe Hinschberger et par rapport à d’autres clubs intéressés, j’ai vraiment privilégié le choix sportif. Je veux aider le club en mettant ma pierre à l’édifice. J’ai brièvement croisé Florian Raspentino à l’OM mais sinon, je vais découvrir un nouveau groupe. Je suis pressé d’arriver à Grenoble avec ma femme et mes deux enfants. Désormais, aidé par ma famille, ma foi et mon travail, ne ne me fixe plus de limites.”



Propos recueillis par A.S

Dernier match

Grenoble Foot 38

Grenoble Foot 38

15/05/2020

image versus
20H00
EA Guingamp

EA Guingamp

Domino’s Ligue 2 2019-2020
Stade des Alpes

Date & heure prévisionnelles
lundi 09 mars
GF38-VAFC du côté des loges et salons
Voir les photos