#SDRGF38 #CFA Le dernier tiers sera payant !

Ce samedi, Grenoble se déplace à Reims, match quelque peu spécial pour Olivier Guegan qui y fut joueur puis formateur et ensuite coach. Tout comme pour Edwin Maanane, le serial goléador, lui,  qui jouera contre ses anciens potes du centre de formation. Mais pour les deux, comme pour les 15 autres joueurs du groupe et le staff, l’objectif est clair !  Poursuivre la dynamique positive et gagner en terres champenoises !

Grenoble en a peut-être terminé avec ses démons et d’une équipe qui était parfois fébrile et déjouait sur certaines phases de match, elle est passée à un collectif sûr, combatif, qui ne lâche rien et qui transforme la pression de chaque rencontre en une pression positive, s’améliorant de match en match. On l’a vu contre Jura Sud puis à Montceau. Les joueurs grenoblois paraissent si sûrs d’eux quand ils jouent de cette façon, quand ils se projettent vers l’avant, quand le groupe prend le pas sur l’ individu.

Au Stade des Alpes comme au Stade des Alouettes, le scénario était le même, Grenoble a poussé 95 minutes, est allé de l’avant, a parfois subi le jeu adverse, certes, mais reprenait vite le dessus et se projetait de nouveau vers l’avant même en menant au score ! Quelle transformation au niveau du mental !

Et ça paye ! D’un manque de réalisme flagrant en 2016 on est passé à un festival offensif en 2017 ! Déjà 10 buts marqués, 2.5 par match alors qu’on reste sur un famélique 1.35 pour la phase aller…
Maanane, auteur de 5 buts sur les deux derniers matchs et ses compères David et Dady Ngoy impliqués sur tous les buts font un festival !  Réussite ? Probablement ! Mais pas que.  On se souvient du match aller contre Montceau (1-0); le gardien Lapeyre excellent, et la maladresse grenobloise avaient empêché les Bourguignons de prendre l’eau. Samedi dernier, ce même Lapeyre était encore présent sur les trois buts qu’il a tous repoussés une première fois, mais en jouant un cran plus haut, Maanane comme David étaient placés et ont pu conclure victorieusement.  Et c’est ce qu’il faudra tacher de continuer samedi face à la réserve pro de Reims.

Promue cette saison en CFA, la réserve champenoise y fait un parcours et des résultats moyens, alternant de très bons matchs comme il y a deux semaines à Villefranche, déplacement duquel ils sont rentrés avec 3 points, et d’autres rencontres qui se sont soldées par des nuls ou défaites étonnantes. Cette 3eme réserve pro de la poule possède des stats plus qu’équilibrées à domicile, 3 victoires, autant de nuls et de défaites, 12 buts marqués et autant d’encaissés.  Bien malin celui qui s’avancerait à un quelconque pronostic en se basant sur ces chiffres. Cependant, en 2017, leurs deux matchs à Blériot se sont soldés par deux défaites.

Pour nos deux anciens rémois, les retrouvailles avec le centre de vie du Stade de Reims sera peut-être un moment fort émotionnellement mais cela sera vite mis de côté pour faire place à l’enjeu de la compétition.  Olivier Guegan emmènera avec lui les 16 joueurs les plus performants. Hugo Cianci est toujours sur le flanc. Sorti à la 76’ la semaine dernière, Fernand Mayembo l’a rejoint.  Ressentant des douleurs aux ischios, il est resté au pied des Alpes. C’est Nathanael Dieng qui fera le déplacement et l’on devrait, du coup retrouver la charnière centrale Spano-Vandenabeele avec Dieng à droite et Bengriba à gauche. La concurrence marche à fond dans ce groupe et les joueurs sont prêts à en relever d’autres sur le champ, sans affecter la solidité du collectif.

Pour transformer ce qui n’est encore qu’une espérance pour de nombreux supporters grenoblois, il y a encore du travail et des matchs. Chat échaudé…Mais si tous sont abordés avec le même état d’esprit et la même qualité de jeu affiché depuis fin 2016, alors on aurait en main les moyens pour se sortir de la nasse de la quatrième division et gravir un petit sommet.
On est maintenant dans le dernier tiers du championnat, on ne peut qu’être optimiste,  ça ne pourra que payer si on continue sur cette trajectoire!

Certains de nos supporters, empêchés d’assister à la dernière rencontre à Montceau feront probablement le long déplacement pour soutenir leur équipe. Merci d’avance à eux ! Il sera possible toutefois de suivre le match à la radio chez nos partenaires du Sport Dauphinois, ainsi que sur nos réseaux sociaux.

 

CD - 5 mars 2017.