Samedi, Grenoble sera face à son avenir

Samedi, devant probablement la meilleure affluence depuis les derniers matchs de la saison 2009-2010 en L1, Grenoble jouera face au Puy  un match capital pour son avenir. Un nul suffira pour propulser les coéquipiers de Selim Bengriba en National 1 et la famille GF38, supporters, joueurs, dirigeants, partenaires pourra, dans ce cas, fêter cela à l’unisson… Enfin .

Plusieurs fois, ces dernières saisons, Grenoble a tenté, mais chaque fois, les matchs « couperet » lui ont été défavorables. 11 mai 2013, Grenoble recevait Strasbourg devant une affluence de 7600 personnes, ce qui constitue, à ce jour, le record en match de CFA pour le GF38. Grenoble piétina son football et s’inclina, disant adieu à une montée. Strasbourg frappe désormais aux portes de la L1.  Il y eut la saison suivante avec Marseille Consolat qui joua au chat et à la souris avec les Grenoblois et fini par profiter des faiblesses sur le tard du GF38. Consolat fait depuis de belles saisons en National. Puis ce fut Béziers… Puis la Duchère, devant 6147 personnes, en passe d’accéder à la Ligue 2 en cette fin de saison …

Faisons table rase du passé. Cette saison est désormais dans un autre registre. Cette fois, Grenoble à six points d’avance, a toutes les cartes en main et reçoit le dauphin Le Puy. Cette équipe ponote, à l’instar du GF38 des saisons précédentes a caracolé en tête une bonne partie de la saison, comptant jusqu’à huit points d’avance sur Grenoble et s’est loupée depuis une dizaine de rencontres, d’autant plus que pendant ce temps, le GF38 enchaînant 9 victoires de rang en a plus que profité. C’est certain, les joueurs grenoblois ont l’avantage psychologique et probablement physique sur les Vellaves.
Si, comme cela aurait dû être, le but de Florian David à Raon est accordé, lui et ses camarades seraient déjà en National et ce match-là ne serait que communion avec le public alpin. Car pendant ce temps, Le Puy, recevant une équipe de Villefranche qui a désormais la tête ailleurs, n’avait pu s’imposer et revenir à trois points du leader grenoblois, loupant le coche.  Du coup, la donne est simple ; les deux équipes ont deux matchs à jouer. Un match nul ou une victoire et Grenoble rattrape 6 ans d’injustice sportive, remontant au niveau ou sportivement il aurait dû démarré sa saison 2011-2012… Même si le football est plein de surprises, il semble tellement impensable que Grenoble, qui n’a perdu que deux fois en 26 rencontres, perde deux fois sur ses deux derniers matchs et se loupe magistralement !

Pour cette rencontre, le coach Olivier Guegan dispose de l’ensemble de son effectif hormis Badji Coulibaly et Nathan Monti pour qui la saison est terminée, se faisant opérer mardi prochain suite à un problème au coude. Une semaine « normale » de préparation pour un match particulier mais le technicien grenoblois a fait confiance à son groupe. Eric Vandenabeele, suspendu à Roan réintègre les 16 et c’est Ugo Guegan qui avait joué la totalité de la rencontre dans les Vosges qui sera dans les tribunes !

Avec ce match, c’est le foot qui revit à Grenoble. Si la base de spectateurs se compte en moyenne à près de 3000 par match au Stade des Alpes, toutefois meilleure affluence de CFA  depuis 4 saisons, cette fois-ci c’est entre 8 et 10000 personnes qui seront attendues Boulevard Jean Pain. Le public grenoblois, malgré toutes ces années de CFA est toujours présent pour se mobiliser  en nombre. Et on le sait, ce 12eme homme sera encore plus fort, plus nombreux, plus bruyant, chaud à 200% et ensemble on va le faire !!!

Samedi, les guichets seront ouverts  à partir de 16h30 et nous vous conseillons d’arriver tôt au Stade afin de ne pas perdre une minute de match.

On compte sur vous !

Tous ensemble jusqu’aux sommets !!!

CD - 15 mai 2017.