Label jeune FFF : Où en est le GF38 ?

Vous avez du probablement le voir si vous suivez la presse spécialisée, un certain nombre de cérémonies de remise de labels jeunes FFF  ont lieu en ce moment sur le périmètre couvert par l’ancienne  Ligue Rhône Alpes. Dernière en date, celle de l’AS Saint-Priest, club de CFA2 qui a décroché le Label Excellence. Qu’en est-il au GF38 ? Le club est déjà labellisé, Espoir. Mais il s’est relancé dans la course pour espérer mieux. Et cela ne s’obtient pas sans travail de fond.

Le GF38, déjà labellisé Espoir s’est relancé dans la démarche cette saison pour atteindre le niveau le plus élevé, Elite, bientôt obligatoire pour les clubs ayant des équipes en CFA ou National. Mis en place la saison dernière par la FFF le label jeunes a pour but d’inciter les clubs à se développer sur plusieurs critères. Pour les clubs de niveau national le label rentrera à terme dans les critères d’éligibilité de la licence fédérale, autre action FFF tendant à faire évoluer le football hexagonal.

La saison dernière sous la houlette de Coucou Tafer et avec l’aide des éducateurs, le GF38, association et SASP, s’était lancé » dans l’obtention du précieux label. Beaucoup de travail avait été fait, beaucoup de réunions et de visite du collège en charge du label, côté ligue et , avaient été organisées. Malgré la qualité de la formation, malgré les évolutions apportées, malgré le travail fait, le résultat acquis, le Label Espoir, le premier niveau, était un résultat en demi-teinte. Cela venait récompenser de belle manière tout le club, car après tout, fin 2016, seulement 253 clubs au niveau national étaient détenteurs de ce label, mais quelque part un peu de déception pointait.

Piquées au vif, association et SASP se sont retroussées les manches et sont reparties à l’assaut de la plus haute distinction dès cette saison. Nicolas Bach, directeur technique des féminines et coach de du groupe seniors A est venu prêter main forte à Coucou. Ce duo, main-d’œuvre du projet, s’est appuyé sur l’ensemble du club. L’implication forte de Max Marty, du président Stéphane Rosnoblet pour la SASP, du président de l’association Alain Fessler, de tous les éducateurs et de l’ensemble de l’association ont fait bouger les lignes. Aujourd’hui, tous les éducateurs du club sont diplômés et tous engagés dans des plans de formation, l’association s’est restructurée pour mieux rentrer dans les critères mais surtout pour gagner en efficacité et le travail au quotidien est désormais orienté, en plus du sportif, vers un vrai programme éducatif.

Depuis le début de saison, régulièrement, les experts de la Ligue Rhône Alpes et du district de l’Isère sont venus rendre visite au club et assister, à des séances d’entrainement ou des séances éducatives pour contrôler si la transformation mise en place allait dans le bon sens. Un des critères d’obtention est la féminisation du club. C’était déjà le cas, cela l’est encore plus avec l’intégration des équipes féminines de Claix qui avaient déjà un label, qu’il faudra cependant renouveler prochainement.

Le 24 janvier, les différents protagonistes du projet grenoblois, se sont rendus devant la Ligue pour le passage de l’oral final et faire un premier bilan du plan d’actions devant une commission de la Ligue. A la suite de cette présentation, les instances fédérales ont pris leur décision qui ne nous a pas été encore communiquée, ce n’est que question de jours désormais.

Le Label Elite serait une très belle récompense pour l’ensemble du GF38, seulement une soixantaine de clubs en sont actuellement détenteurs au niveau national. Le travail de formation grenoblois est et reste de qualité, il est reconnu à haut niveau. Et même si ce serait une déception de ne pas l’obtenir cette année, définitivement tout ce qui a été mis en place va dans le sens d’encore plus de qualité. A côté du travail sportif, récompensé par les résultats, cette véritable transformation de fond vise le meilleur en totale adéquation avec le projet club des prochaines saisons.

Et si la récompense attendue arrive, ce ne sera pas une fin en soi, car dans trois ans il faut remettre ça, pour le bien de tous ! Mais on la fêtera, c’est certain.

En savoir plus

Le programme éducatif mis en place au GF38.

Pus d’info sur les labels jeune sur le site FFF ici.

LE LABEL JEUNE EN BREF

Le « Label Jeunes » FFF s’inscrit dans le cadre de la politique d’accompagnement des clubs par la fédération, ses ligues régionales et ses districts. Il représente une véritable distinction nationale, qui vise à récompenser les clubs les plus méritants en matière de structuration et de développement de la pratique des jeunes. Valable pour une durée de trois ans à compter de sa date d’obtention (jusqu’à la fin de saison de la troisième année), il a pour objectif de renforcer le projet club, qui doit se traduire par la mise en place d’une politique sportive autour de la pratique des jeunes, en cohérence avec la politique fédérale. La FFF est seule habilitée à décerner ce label, et ce à trois niveaux (par ordre croissant) :

  • Label Jeunes « Espoir »
  • Label Jeunes « Excellence »
  • Label Jeunes « Elite »

Le projet associatif : vise à structurer le club de façon à obtenir une organisation claire, cohérente, performante et sécurisante, dans le souci d’optimiser l’attractivité du club et de développer ainsi le mieux vivre ensemble.

Le projet sportif : vise à définir les formes et les niveaux de pratique du club en adéquation avec les besoins des pratiquants et déterminer les normes d’encadrement ainsi que les climats et les contenus d’entraînement.

Le projet éducatif : vise à renforcer le projet sportif à travers une bonne connaissance et un partage de règles de vie et du jeu au sein et en dehors du club. Le projet d’encadrement et de formation : vise à évaluer les besoins en termes d’encadrement et renforcer ainsi le niveau de compétences des encadrants du club.

 

 

CD - 17 février 2017.