Grenoble – Red Star : Des étoiles plein les yeux

Match ô combien attendu par les supporters des deux équipes, Grenoble – Red Star c’est pour ce Samedi 15h00 et on espère que l’intensité de cette rencontre au sommet sera tout aussi grande que l’ambiance dans le stade sera belle.  Pour Grenoble qui devra se passer de plusieurs titulaires habituels, c’est un challenge intéressant qui s’annonce et qui pourrait conditionner la première partie de ce championnat National ; rebondir après la défaite de Créteil et prendre trois points face à un favori de ce championnat, qui ne l’oublions pas, évoluait en Ligue 2 la saison dernière.

Le Red Star … Club historique français, de cinq ans plus jeune que le Football Club de Grenoble (1892 contre 1897), qui, redescendu de L2, a retrouvé cette saison son antre de Bauer où il a écrit plusieurs chapitres de l’histoire du football, voire de l’Histoire tout court, notamment pendant la seconde guerre mondiale !   Des hauts et des bas ont émaillé la vie de ce club qui retrouve petit à petit les sommets. Les Audoniens, coachés par Régis Brouard, viennent à Grenoble avec un match de moins, mais talonnent le GF38, même nombre de points . Le calcul est donc simple, Trois points pour eux et c’est en leader qu’ils repartiront !  D’autant plus qu’ils sont sur une série de quatre matchs  sans défaites, un des deux  derniers clubs invaincus de ce championnat avec Rodez, et surtout trois victoires consécutives, dont deux hors la Seine St Denis.  Le Red Star voyage donc très bien lui aussi et avec Sékou Keita et Abdoulaye Sané, cinq buts à eux deux sur les huit déjà marqués, les visiteurs ont des armes offensives efficaces. Et c’est d’autant plus un problème que Grenoble s’annonce, tout du moins sur le papier, amoindri pour cette rencontre.

En effet, Olivier Guegan devra se passer d’Éric Vandenabeele en défense centrale et de Francis Dady Ngoy en attaque, les deux joueurs étant suspendus après leur double avertissement chacun la semaine dernière. Ces deux absences viennent s’ajouter aux trois blessés, Raphaël Ghérardi, Alexi Peuget et Maxime Spano. Fort heureusement, Harouna Abou Demba et Fernand Mayembo, revenus de leur sélection nationale seront aptes, avec un petit bémol cependant, ce sera leur troisième match en 8 jours.  Cela devrait donner, pour la seconde fois consécutive, une charnière centrale inhabituelle, Selim Bengriba délaissera probablement son côté gauche pour former le centre de la défense, aux côtés de l’ex joueur des Chamois Niortais.  Ibréhima Coulibaly, dont on a craint le pire après sa sortie sur blessure à Créteil pourra finalement être aligné. L’autre bonne nouvelle est le retour de Florian Sotoca qui aura purgé son unique match de suspension suite à son expulsion, totalement injustifiée lors de la venue de Dunkerque. Enfin, Jessy Benêt, la dernière recrue grenobloise, qui a fait toute la préparation avec Dijon, est également apte et retenu dans le groupe. Bien que reconduisant 14 des 16 joueurs qui avaient fait le déplacement la semaine dernière, Olivier Guegan a joué la prudence en convoquant 17 joueurs, ce qui obligera l’un de ses joueurs à regarder le match depuis les tribunes.

L’amitié qui réunit les supporters de chaque équipe dure depuis une décennie, chacun encourageant l’équipe supportée par les autres lorsque l’occasion se présente. Si pour l’occasion de cette rencontre, supporters audoniens et isérois pourront se retrouver avant et après la rencontre, pendant le match, chacun sera de son côté, encourageant son équipe et à n’en pas douter, l’ambiance ira crescendo, chaque camp voulant probablement s’imposer dans ce « combat  amical» de tribunes. On parie sur la victoire de nos supporters grenoblois, notre douzième homme, qui devra se démultiplier une fois encore et pousser les bleus et blancs vers la victoire  !

On en veut plein les yeux sur et en dehors du terrain !

CD - 10 septembre 2017.