#GF38OL (2-2) La dernière minute fait mal

Alors que le leader passait une mauvaise soirée à Annecy, Grenoble qui doit se contenter d’un match nul que les Gones ont arraché dans les arrêts de jeu, sur un exploit personnel, laisse filer deux points. Sûrement un des meilleurs matchs que l’on ait pu voir au Stade des Alpes face à des adversaires dont les talents individuels sont prometteurs. Contre-performance ou pas, il ne reste plus que 3 points…   

Grenoble débutait la partie dans une configuration assez classique avec comme seule nouveauté la première titularisation de Fernand Mayembo aux côtés de Maxime Spano, Pinto Borges étant positionné en sentinelle devant la défense. Dès le coup d’envoi donné, Grenoble se porte à l’assaut du camp lyonnais qui fait front. Première action avec une pichenette de Gherardi pour Dady qui part seul mais Mr Vernice siffle hors-jeu (2’). Deux minutes plus tard, on retrouve Dady, cette fois-ci à la réception d’un centre de Cianci, mais il ne peut reprendre correctement. Petit à petit, les Lyonnais s’organisent et sortent plus facilement de leur moitié de terrain, prenant l’ascendant sur Grenoble mais sans porter réellement de danger sur les cages de Maubleu. Deletraz fait parler sa puissance sur une énorme reprise (11’) mais le ballon fuit les cages de Racioppi. Passé le premier quart d’heure, les débats s’équilibrent. Mboumbouni sort sur blessurre à la 19’, mais la défense rhodanienne reste bien en place. Sur une nouvelle attaque côté droit, Dady obtient un coup-franc à l’entrée de la surface. Gherardi frappe premier poteau et Pinto Borges en embuscade prolonge de la tête pour son premier but de la saison et l’ouverture du score (27’). Suivront plusieurs tentatives grenobloises, Bengriba dont la reprise sera stoppée de belle manière par Racioppi (32’) ou encore Deletraz (33’). Grenoble est maître de son sujet mais les réservistes de l’OL tiennent bon,  bien que dominés physiquement.

Lyon revient en seconde mi-temps avec d’autres intentions et il faut une faute de Mayembo pour stopper un premier contre lyonnais dangereux (48’). Ce n’est que partie remise. Sur leur toute première véritable occasion, Dzabana trompe Maubleu pour l’égalisation (52’). Tout est à refaire et Grenoble ne se désunit pas face à des Lyonnais qui commettent de plus en plus de fautes. Cela n’a que pour effet d’échauffer les esprits mais Mr Vernice rappelle tout le monde à l’ordre et garde la partie sous contrôle. On assiste à de beaux duels techniques de part et d’autre et Grenoble qui a repris légèrement l’ascendant se montre patient. Et c’est finalement Sotoca, bien servi par Gherardi, qui esquive deux défenseurs et ajuste le portier lyonnais d’un tir puissant à ras du poteau (70’).  La fin de la rencontre voit des visiteurs tenter le tout pour le tout mais les Grenoblois verrouillent. Alors que les 3282 spectateurs pensent que la victoire est acquise pour le GF38, Racioppi, pour la nieme fois de la partie dégage à la main en dehors de sa surface en toute impunité et les Lyonnais lancent une offensive côté droit. Dzabana perfore la défense bleue et remet au second poteau à Maolida qui va alors faire valoir sa belle technique et surtout son sang-froid, et en trois temps, trompe tout son monde et égalise dans un silence de cathédrale (90+3’).

Grenoble se fait rattraper une nouvelle fois dans les arrêts de jeu et ne profite pas vraiment de la défaite du Puy. En revenant à 3 points du leader, Grenoble redevient cependant maitre de son destin mais la route est encore longue. Exempt pour la 19eme journée, Grenoble devra patienter jusqu’au 18 et la venue de Jura Sud pour reprendre sa marche en avant.

La feuille de match

Au Stade des Alpes, Grenoble et OL B 2-2 (mt 1-0) – 3282 spectateurs

Arbitre : Mr  Vernice assisté de MM Guerroudj et Darbion

Buts : Pinto Borges (27′) et Sotoca (70′) pour le GF38. Dzabana (52′), Maolida (90+3′) pour l’OL.

Avertissements : Maanane (38′) et Mayembo (48′) au GF38. G. Kalulu (69′) à l’OL.

GF38 : Maubleu – Cianci, Mayembo, Spano, Bengriba – Sotoca, Pinto Borges, Gherardi (Keita, 78′), Deletraz (c) – Maanane (Belvito, 84′), Dady Ngoy . Entr. : Olivier Guegan

OL : Racioppi – Gaspar, Kalulu (c), Mboumbouni (Hemans, 19′), Benjeddi – Owusu, Martins Pereira, Aouar (Kitala, 46′) – Dzabana, Mateta (Fekir, 78′), Maolida. Entr. :  Maxence Flachez

CD - 9 février 2017.