#GF38FCVB #CFA (3-0) Grenoble grimpe les marches 3 par 3

4 matchs, 12 points 12 buts. Encore une victoire probante des Grenoblois ce samedi soir au Stade des Alpes. Après une première mi-temps en demi-teinte où, trop statiques ils n’ont pu prendre à revers une équipe de Villefranche recroquevillée en défense, les chevaux ont été lâchés en seconde et de nouveau trois buts viennent conclure une nouvelle victoire.

Une première mi-temps en demi-teinte

S’il avait confirmé Dieng, pour occuper le flanc droit de la défense, le coach Olivier Guegan procédait à un changement avec la titularisation de David en lieu et place de Gherardi. Le toss était gagné par Grenoble qui donnait le coup d’envoi. Les premières actions vont donner le ton de ces premières 45 minutes. Grenoble se positionne offensivement alors que les visiteurs, recroquevillés sur deux lignes basses, vont jouer le contre. Grenoble veut s’appliquer mais bute sur ce mur. Le jeu passe beaucoup par le côté gauche en ces premières minutes mais reste sans danger, David ne peut ajuster une tête à la 6’ sur un centre de Dady. Grenoble domine mais reste stérile alors que les Caladois tentent de sortir vite mais sans succès et le match semble ne pas avancer. C’est Sotoca qui va réveiller le Stade des Alpes à la 20eme avec une tête qui trouve la transversale de Philippon sur un centre de Dady. Grenoble tente bien sur corner ou coup-franc mais est face à ce mur. Quand ça passe, la faute rouge devient impérative. Mr Kherradji, désireux de remettre très vite de l’ordre, sortira son premier carton à la 24’. Grenoble continue de pousser mais sans succès. Deletraz tente une reprise, David sur coup de pied arrêté trouve Philippon. Bref Grenoble essaie de toutes les façons mais rien n’y fait. Et sur une de leurs rares attaques, Diakité oblige Maubleu à se coucher et sortir le ballon à ras du poteau. Les dernières minutes seront plutôt à l’avantage de Villefranche qui s’installe dans le camp grenoblois. Un coup franc du capitaine Atlan part directement dans la lucarne opposée mais Maubleu est encore à la parade (42’).  Sur un dernier contre David remet pour Sotoca. Mais l’ex Montpelliérain tente du gauche et le ballon, passe au-dessus. L’arbitre siffle la mi-temps, qui aura laissé un goût amer au public, un jeu statique, peu d’actions…

 Cet article contient plusieurs pages : Page suivante

CD - 18 mars 2017.

Pages : 1 2