#GF38FCBJ (2-0) Grenoble sans trembler

 

Berjalliens et Grenoblois se sont retrouvés ce soir sur la pelouse synthétique de Voreppe pour un match amical, permettant de combler les reports que chacuns ont eu dans leur championnat respectif. Grenoble a maitrisé de bout en bout cette rencontre et s’impose 2-0.

Le coach Olivier Guégan avait décidé de faire tourner un peu et avait mis quelque joueurs au repos, d’autres l’étaient par obligation. Arrivé lundi matin, le néo grenoblois Mayembo, prêté par Niort était titularisé au côté de Spano en défense centrale devant Maubleu, Dieng et Bengriba s’occupaient des couloirs. Pinto, Deletraz et Gherardi étaient chargés de garder le milieu et la ligne d’attaque était composée de Sotoca, Dady et Belvito. Du côté des ciels et grenats, on retrouvait la bande des Grenoblois au complet, Biancardini, Michel, Nicaise, Parmentelat, Fernandez et sur le banc, Bakouboula.

La première mi-temps était totalement à l’avantage des Grenoblois qui ont posé un jeu fait de simplicité, une seule touche de balle, rapide, faisant courir les Berjalliens que l’on ne verra que très peu franchir la ligne médiane. Maubleu ne touchera que 4 ballons en 45 minutes, tous sur des passes de ses coéquipiers. Malheureusement, toutes les tentatives offensives butaient sur une défense en place. Les ciels et Grenats tenteront par moment de prendre possession de la moitié de terrain grenobloise, mais en étaient vite chassé par les rouges. Sur un corner, tiré au cordeau par Ghérardi, Bengriba, esseulé avait tout le temps pour ajuster une reprise de volée qui faisait mouche (38′), premier but du droit de toute la carrière de Selim Bengriba! La fin de la mi-temps restait à l’avantage des Grenoblois.
Spano, Maubleu et Sotoca restaient aux vestiaires et Guegan, Monti et Kaye entamaient la seconde mi-temps. Même schéma que lors de la première avec une domination des Grenoblois. D’entrée, Kaye, trouvait le poteau (48′). Quelques minutes plus tard, Belvito faisait le break (50′). Malgré le froid, certains esprits s’échauffaient, frustrés probablement par le résultat. Une deuxième vague de changements interviendra à la 57e minute avec la sortie de Deletraz Pinto Gherardi et Dady remplacés par David Keita Elogo et Lafon. La partie perdait de l’intensité et monsieur l’arbitre devait intervenir fermement pour calmer les esprits suite à un mauvais geste d’Abdelkrim. Du côté de Bourgoin , Nicolas Jars faisait aussi tourner son effectif avec plusieurs changements. On entre dans le dernier quart d’heure lorsque Kaye se fait faucher et reste plusieurs minutes au sol et ne pourra reprendre. Plus aucun remplaçant grenoblois disponible, le GF38 finira la rencontre en infériorité numérique avec notamment une défense à 3. Malgré l’avantage, Bourgoin n’y arrive pas et Grenoble termine la rencontre en roue libre.

Deuxième victoire en autant de rencontres amicales. Cette rencontre, parfois musclée fut un bon galop d’entraînement avant la réception de la réserve lyonnaise au Stade des Alpes, la semaine prochaine.

CD - 9 février 2017.