#GF38ASF (3-0) Grenoble continue sur sa lancée

Une septième victoire de rang,  un dauphin repoussé à quatre points, le troisième à douze, Grenoble, en s’imposant largement 3-0 face aux Ligériens d’Andrézieux fait une très bonne opération avant de rentrer dans le money time et les cinq derniers matchs.

Le onze de départ grenoblois avait subi quelques légères retouches. En l’absence de Pinto Borges, suspendu, c’est Ibréhima Coulibaly qui occupait le poste de sentinelle devant la défense, alors que pour la première fois de la saison, le coach grenoblois alignait Gherardi et David en titulaires. Et c’est dès la première minute de jeu que Grenoble trouve une première occasion avec un centre de Sotoca au premier poteau que Maanane ne peut reprendre correctement de la tête. Le ton est donné, Grenoble s’emploie fort bien à presser son hôte d’un soir. L’armada iséroise étouffe des Andréziens retranchés dans leurs derniers 25 mètres. Les vagues bleues s’enchainent et d’une longue passe, Vandenabeele sert  David qui  talonne pour Maanane qui s’en va fusiller Markut pour le premier but de la soirée, son 17eme en championnat (10’).  La pression continue avec un Gherardi des grands soirs qui obligera le portier ligérien à se mettre une nouvelle fois en évidence. Alors que les joueurs de l’ASF sortent un peu plus, le coup de grâce leur est donné à la demi-heure de jeu. Encore un travail énorme de Ghérardi sur le côté gauche qui s’infiltre et trouve Maanane. De buteur celui-ci se mue en passeur et par un petit trou de souris, sert Sotoca qui n’a plus qu’à propulser le ballon au fond des filets pour le break (2-0). Et ça continue, encore et encore… Coulibaly, Sotoca, Maanane tenteront de nouveau… La fin de la première mi-temps sera un peu plus à l’avantage des visiteurs, mais sans danger aucun pour Grenoble.

Les 4047 spectateurs  (record de la saison) auront eu peut-être quelques moments de doute à la reprise car manifestement, les consignes de Stéphane Basson ont été de presser haut et de tenter de réduire l’écart le plus rapidement pour revenir  dans la partie. Les rouges vont prendre le match à leur main mais, imprécis dans le dernier geste, faisant parfois le mauvais choix, ils s’épuisent face à des Grenoblois bien en place, qui laissent sereinement passer l’orage, en plaçant quelques jolis contres. A l’heure de jeu, Gherardi subit un choc et s’ouvre une arcade, ce qui lui vaudra d’arborer un bandeau du plus bel effet mais surtout quelques points de suture à l’issue du match. Les changements offensifs orchestrés par le coach vont porter rapidement leurs fruits, Belvito (62’) puis Dady (67’) vont redonner un gain de peps aux bleus qui vont dominer la fin de la rencontre. C’est d’ailleurs l’ex Yzeurien qui sera à l’origine du dernier but. Il part seul sur son côté gauche et repique. Mais fauché au moment de passer le ballon, il donne un coup franc très bien placé. C’est David qui s’en chargera de belle manière, au raz du poteau droit de Markut, impuissant (3-0, 76’) . Elogo rentre alors à la place du dernier buteur et Grenoble gère la fin de la rencontre, tout en tentant d’aggraver le score. C’est sous l’ovation du public satisfait du score et du contenu  que Mr Flament siffle la fin de la rencontre. Supporters et joueurs vont fêter ensemble pendant de longues minutes cette seizième victoire de la saison.

Dans le même temps, les Annéciens chutaient en Champagne, ce qui permet de les repousser à 12 points alors que Le Puy, exempt sur cette journée, voit les grenoblois prendre un peu plus d’avance, 4 points,  à cinq matchs de la fin. Mais tout peut basculer vite, 4 points ce n’est pas grand-chose… le prochain match à Mulhouse sera déterminant face à des Alsaciens qui sont à la lutte pour garder un pied en CFA. Mais pour Grenoble, une victoire  serait l’occasion de se rapprocher encore un peu plus de l’objectif, et de porter la série victorieuse à 8.

La feuille de match

Au Stade des Alpes, 4047 personnes, Grenoble Foot 38 bat ASF Andrézieux 3-0 (mt 2-0)

Arbitrage de Mr Flament assisté de MM. Aragones et Février

Buts : Maanane (9′), Sotoca (30′) et David (76)’ pour Grenoble

Avertissements : Coulibaly (85′) pour Grenoble. Chevalier (75′) pour Andrézieux.

Grenoble Foot 38 : Maubleu, Dieng, Bengriba, Vandenabeele, Spano, Coulibaly, Sotoca, Deletraz (c), Maanane (Belvito, 63′), Ghérardi (Dady Ngoy ,67′), David (Elogo, 76′).
Entraîneur : Olivier Guegan.

ASF Andrézieux-Bouthéon : Markut, Thalamy (Sias, 80′), Ferradj, Chevalier, Champsaur, Charentus (c), Spano, Robert, Valente (Mangara, 70′), Even, Bennekrouf (Desmartin, 67′).
Entraîneur : Stéphane Basson.

CD - 13 avril 2017.