Face à l’UNFP, Grenoble n’a pas trouvé la faille et s’incline 0-2

Grenoble recevait l’UNFP pour son 4eme match de préparation. Après une victoire et deux nuls, les Grenoblois s’inclinent pour la première fois en amical cette saison, non sans avoir démérité mais le bloc adverse, compact, de qualité, a eu raison des velléités grenobloises et a fait preuve de plus de réalisme.

Pour cette rencontre, Olivier Guegan avait titularisé, peu ou prou, ceux qui avait finit le match contre Nîmes. Comme la dernière fois il a procédé à une première vague de changement à la mi temps et une seconde à l’heure de jeu. Avec le 352 qui est devenu un classique pour ces matchs de préparation Grenoble débutait plutôt bien la partie, prenant l’avantage sur leurs adversaires du jour et mettant la pression sur une défense qui tient le choc, avec Ronald Zubar, capitaine de l’UNFP, à la baguette. A l’heure de jeu il y aurait pu avoir un penalty en faveur des bleus et blancs, mais le corps arbitral en a décidé autrement. Grenoble continue de se projeter vers l’avant mais bute toujours sur le bloc défensif. Peuget sur un coup franc direct oblige le portier adverse à sortir le grand jeu, mais le score reste vierge malgré les tentatives grenobloises. Le tout premier coup franc dangereux pour l’UNFP sera le bon. Un premier tir est repoussé par la défense mais est remis dans le paquet par le milieu adverse. Le ballon échoue finalement sur Martin, seul sur la droite qui n’a plus qu’à placer un plat du pied que ne peut aller chercher Maubleu (27’). Grenoble tente bien de revenir dans le dernier quart d’heure mais ne parvient pas à trouver la faille.
En seconde mi-temps, Peuget, Dieng et Maubleu sont remplacés par David, Demba et Camara. L a partie est plus équilibrée et Camara doit boxer un beau coup franc alors que l’attaque grenobloise essaie de construire mais par trop de précipitation ou peu de réalisme n’arrive pas à concrétiser de belles phases de jeu. L’heure de jeu est passée quand Belvito, Deletraz, Sotoca et Pinto Borges font leur entrée. A peine le temps de se mettre en place que l’UNFP perce le rideau défensif grenoblois et d’Ullivo s’en va faire le break. La pluie forte gêne les 22 acteurs mais le GF38 continue de subir le jeu adverse. Il faudra attendre le dernier quart d’heure pour voir les coéquipiers de Belvito ressortir. Celui-ci tentera plusieurs fois mais trouvera toujours le gardien à la parade notamment en toute fin de rencontre sur une jolie tête piqué (86’) et se verra refusé un but pour position de hors-jeu (89’)

Grenoble s’incline donc pour la première fois en cette campagne de préparation (et première fois depuis la défaite en coupe de France contre Fréjus début janvier …). Il y a eu de l’envie, des belles choses mais du beau monde en face. L’UNFP, avec un jeu direct et terriblement efficace, a su contrecarrer puis étouffer les envies grenobloises. Il reste un match de préparation, samedi au Stade des Alpes face à Hyères, pour rectifier les petits dysfonctionnement et se mettre en ordre de bataille pour la reprise du championnat le 4 août sur le terrain de l’Entente Sannois Saint Gratien.

CD - 25 juillet 2017.