ENFIN !

13 mai 2017 : l’histoire sportive grenobloise retiendra cette date. 10518 spectateurs au Stade des Alpes pour vivre la montée tant attendue depuis cinq saisons ! Grenoble y est et le mérite largement ! 8 points de retard et désormais 9 points d’avance, 17 points sur 17 matchs… Sotoca, un des fers de lance de l’équipe cette saison est l’unique buteur de cette rencontre qui aura malheureusement vu Raphaël Gherardi partir aux urgences (fracture péroné) suite à un tacle en retard et fort appuyé d’un joueur vellave.

Le match est parti à cent à l’heure, Grenoble voulant prendre l’avantage d’entrée et le Puy se devant de l’emporter ce qui nous donne une rencontre rythmée dans les premières minutes. Très vite Grenoble va prendre l’ascendant et va camper dans le camp adverse. Les premières banderilles seront l’œuvre de Maanane qui perdra un duel face au portier ponot. Les visiteurs jouent les contres à fond mais sans succès et commencent à se crisper, les contacts devenant plus rugueux. Sur une de ces fautes vellaves, côté gauche, Bengriba joue rapidement le coup-franc et lance Gherardi qui s’en va transpercer la défense, centre et c’est Sotoca qui surgit au second poteau et ouvre la marque (32’). La fin de la première mi-temps sera plus équilibrée, les visiteurs voient toutes leurs actions contrées par une équipe grenobloise bien en place.

La seconde mi-temps sera beaucoup plus hachée. Les joueurs du Puy, probablement crispés par l’enjeu et un public qui encourage sans discontinuer les Grenoblois en délaissent quelque peu les principales règles du jeu et les fautes grossières sur nos joueurs pleuvent. En retard, Do Pilar Patrao, tacle grossièrement Gherardi parti en contre. SI l’avant-centre ponot prend un carton rouge, le joueur grenoblois restera longtemps à terre, secouristes et médecins à son chevet. Il sortira sur une civière direction les urgences. Dans la soirée, le verdict tombera : Fracture du péroné.  A 11 contre 10, Grenoble est passé en mode gestion et laisse un peu plus le ballon à son adversaire sans que Maubleu ne soit inquiété. Un deuxième carton rouge plus tard pour un Vellave, rentré 3 minutes auparavant et Grenoble sait que plus rien ne peut lui échapper et va tranquillement finir la rencontre, tentant plusieurs fois un second but mais sans succès.

Après six saisons en championnat amateur revoilà le GF38 en National ! Et c’est à l’unisson que joueurs et public ont longuement fêté cette accession dans un stade des alpes bleu et blanc qui a renoué avec les grandes heures de gloire de son passé footballistique !

Merci à tous pour cette saison magnifique !

CD - 21 mai 2017.