Pas de gagnant entre Grenoble et Red Star, on reste très bons amis !

Entre Grenoble et le Red Star, on s’attendait à une belle fête d’amitié dans les tribunes et un match d’intensité sur le terrain, on ne fut pas déçu. L’absence de buts et les deux points sont le bémol de ce magnifique après-midi dans ce non moins magnifique cocon du Stade des Alpes qui transcende ces ambiances de matchs exceptionnels !

L’absence de Mayembo qui, blessé au retour de sélection, n’a pu finalement tenir sa place oblige le coach Olivier Guegan à aligner une défense centrale inédite avec Coulibaly et Bengriba, Guegan et Abou Demba latéraux. Avec une formation en 4231, Pinto Borges et le capitaine Deletraz devant la défense et Maanane en pointe, c’est Elogo, Sotoca et David qui étaient chargés d’animer l’entre jeux grenoblois.

Lors de l’avant match, l’animation des tribunes et la communion entre les deux kops de supporters, unis depuis une décennie étaient tout simplement magnifique, rarement vue, enchantant les 5091 spectateurs présents dans le stade. Les bleus démarrent sur les chapeaux de roue et vont se porter immédiatement dans le camp audonien, qu’ils ne quitteront guère au cours de cette première mi-temps. La première salve est tirée au bout de 120 secondes avec Sotoca, idéalement lancé par Pinto Borges, mais qui ne peut redresser son centre.  Les Grenoblois monopolisent le ballon et se projettent très vite vers l’avant prenant souvent l’avantage sur les Audoniens. Le portier Renot est obligé de sortir au-devant de Maanane pour dégager son camp (8’). Peu de frappes cependant pour Grenoble qui n’arrive pas à concrétiser de belles actions de jeu, bien souvent par manque de précision dans la dernière passe, permettant aux joueurs du Redstar de montrer qu’ils ne sont pas venus que pour le spectacle, profitant de chaque défaillance iséroise ! Un coup franc à la 24’ et une frappe à la 40’, voilà ce qu’auront les supporters des verts à se mettre sous la dent, mais peu importe ils continuent de chanter, faisant écho au kop grenoblois !  Côté Grenoble, si les actions sont nombreuses, si la possession est quasi sans partage, les frappes ne sont pas cadrées et la finition pêche et les coéquipiers d’Elogo ne peuvent prendre l’avantage au score, ce qui aurait été une juste récompense au vu de l’énergie et de la qualité déployées lors de ces 45 premières minutes.

Au retour des vestiaires, l’ambiance dans le stade repart de plus belle et sur la pelouse, la partie est plus équilibrée, les Audoniens faisant valoir leur qualités personnelles et collectives. C’est du football de haut niveau qui est montré au public et téléspectateurs du groupe Canal Plus. Le jeu passe rapidement d’un camp à l’autre. La défense grenobloise est mise à contribution et il faut tout le métier d’Abou Demba et la maîtrise de Maubleu pour stopper un contre éclair des visiteurs (57’). Jessy Benêt, qui a débarqué la semaine dernière sur les rives de l’Isère, fait sa toute première apparition à l’heure de jeu et montre vite sa qualité de frappe de pur gaucher !  Si Grenoble est de nouveau en possession du ballon, Maubleu doit rester vigilant, le Red tente sa chance de plus loin. L’entrée de Tirard, et donc un milieu grenoblois avec deux gauchers va donner du fil à retordre aux visiteurs qui reculent sur ce dernier quart d’heure. Maanane (72’) puis Tirard (80’) seront à deux doigts de libérer les grenoblois mais une frappe légèrement trop haute ou un pied vert les en empêche. Grenoble a nettement accéléré et les actions fusent. Jessy Benêt est une arme supplémentaire pour les coup-francs. Une première frappe à ras du montant, face aux cages, oblige Renot à une belle parade (84’), un coup franc déposé sur la tête de Bengriba qui malheureusement ne peut cadrer (90′) et un dernier tir (90+2), directement sur le portier francilien. Entre temps, Pinto Borges avait dû intervenir sur une action de jeu qui avait fait monter la température du côté de la défense grenobloise.

Bien que le niveau de la rencontre fût bien souvent plus élevé que ce que l’on voit en National, les deux équipes ne sont pas arrivées à se départager et se séparent sur ce match nul qui ne permet à aucune des deux de se retrouver seul leader. Bien au contraire, cela entraîne un regroupement en tête du classement avec six équipes à onze points. Si Grenoble reste le leader virtuel de ce classement, on notera cependant que 3 des promus sont dans le Top 5.

Merci au public venu très nombreux, mais surtout aux groupes Ultras du Red star et de Grenoble pour cette démonstration d’amitié et cette ambiance pendant 2 heures. Ce fut un magnifique spectacle de tifos, de chants, d’échanges et cela ne peut que redorer le blason d’un football qui parfois fait l’actualité de fort mauvaise manière. C’est aussi et surtout cela qu’on aime voir dans un stade !

MERCI ! Que votre amitié puisse durer tout au long des années à venir, malgré les rivalités sportives que l’on espère nombreuses entre nos deux clubs lors des saisons à venir !

La feuille de match

Stade des Alpes, 5091 spectateurs, Grenoble Foot 38  et Red Star FC font match nul 0-0

Arbitre : M. Rouinsard assistés de MM Gerbaud et Yueksel

Avertissements : Sane au Red Star (89′)

GF38 : Maubleu – Guegan, Coulibaly, Bengriba, Abou Demba – Pinto-Borges, Deletraz (c)- Elogo (Tirard 70′), Sotoca, David (Benet 60′) –  Maanane (Belvito 84′)

Red Star FC : Renot – Ferreira, Fontaine (c), Mendy, Sy – Lefebvre, Sane, Lapoussin, Sylvestre – Keita (Zukanovic 67′), Teuma (Mfulu 67′)

 

CD - 15 septembre 2017.