3-0, Grenoble valide son ticket pour les 32eme face à Tarbes

Tout ne fut pas excellent ni évident mais Grenoble s’impose et gagne sa place pour les 32eme. Avec un doublé de Sotoca et un but de Spano Rahou qui a fêté son retour de belle manière, les hommes d’Olivier Guegan ont fait le job face à une équipe tarbaise qui a surtout joué les contres et qui a subit une seconde mi-temps en étant sevrée de ballons. La route pour les trente-deuxième est désormais ouverte.

Si Maxime Spano était titularisé, Raphaël Gherardi devait patienter sur le banc. Grenoble démarrait la rencontre en 352 mais les Tarbais animaient les premières minutes et sur certaines phases de jeu, Grenoble n’arrivait pas à sortir, contré et contraint dans ses lignes défensives. Heureusement, les coéquipiers de Camara trouveront très vite  les clés et reprendront possession du ballon. Et dès que les locaux accélérent, les Tarbais sont pris à la gorge et se retranchent devant Navoux. Dans l’axe ou sur les côtés les actions se succèdent, comme les corners, mais il y a toujours un mauvais choix, une passe mal ajustée, un pied adverse pour retarder l’échéance. Si la partie se déroule sans anicroches  et dans un très bon esprit , il y a néanmoins beaucoup de fautes qui hachent le jeu. Les vagues blanches s’abattent sur la défense tarbaise qui va craquer cinq minutes avant le terme de la première période. Suite à une action initiée côté droit par Abou Demba, Sotoca, l’homme en forme du moment, pénètre dans la surface et place une frappe qui ne laisse aucune chance au portier tarbais (1-0, 41’). Grenoble a enfin débloqué la situation et juste au bon moment.   Sur les dernières minutes Tarbes reprend du poil de la bête mais les Grenoblois tiennent leur avantage au score.

Double changement au retour des vestiaires avec les entrées de Ghérardi et de Maanane. Grenoble n’attend pas pour reprendre les affaires en main. La possession est quasi exclusivement à l’avantage des Grenoblois qui vont avoir plusieurs occasions franches. A l’heure de jeu, c’est pourtant Tarbes qui est tout prêt d’égaliser sur leur premier corner mais Papa Camara est impeccable. Gherardi et Benet, deux joueurs très techniques, donnent du fil à retordre aux Pyrénéens. Suite à un très bon travail de ce dernier, c’est Sotoca qui hérite du ballon derrière le rideau défensif et s’en va de nouveau battre Navaux pour son doublé qui libère le Stade des Alpes (2-0,63’) . Coup dur pour Tarbes qui voit sa qualification s’éloigner. Grenoble continue de pousser. Bengriba combine avec Dady Ngoy et repique au centre mais la défense le stoppe illégalement devant la surface. Gherardi, dont on connait la précision dans cet exercice, frappe à ras du poteau droit de Navaux qui est à la parade. Le ballon revient sur Spano Rahou qui reprend pour le 3eme but (3-0,77’). La fin de la rencontre verra des Grenoblois gérer leur avance et plus rien ne se passe, si ce n’est une belle intervention de Camara dans les arrêts de jeu.

Grenoble qui n’a jamais été mis en danger dans cette partie, mais qui a tardé à traduire sa supériorité sur le terrain en avantage au score, se qualifie pour les trente-deuxième de finale de Coupe de France qui auront lieu début janvier. Maintenant tout ce qui peut arriver dans cette compétition n’est que bonus !

La feuille de match

À Grenoble, Stade des Alpes (1355 spectateurs), Grenoble Foot 38 – Tarbes Pyrénées Foot 3-0 (mt 1-0)

Arbitrage de Mr Jules Telliez assisté de Mme Stéphanie Bencteux et  Mr Saadi Fouzi

Buts : Sotoca (41’ et 63’) et Spano (77’)

Avertissements : Camara (26’) pour Tarbes

Grenoble Foot 38 : Camara – Bengriba, Mayembo, Spano – Elogo, Pinto-Borges, Coulibaly (Gherardi 46’), Elogo (Dady 67), Benet, Abou-Demba – Sotoca, Belvito (Maanane 46’)

Tarbes Pyrénées Football : Navaux – Camara, Antanasijevic, Ben Aicha, Sinare (Blanchard 54’) – Ba (Koulibaly 77’), El Bekri, Cato, Delanys – Ait Malek (Randriantsara 65’), Seraf

 

CD - 8 décembre 2017.